• 26 Feb, 2024

Suggéré:

Québec, le 29 janvier 2024 – Hier vers 23 h 10, le Centre 911 a reçu un appel mentionnant qu’un véhicule était immobilisé en bordure du boulevard Pierre-Bertrand, au sud du boulevard Lebourgneuf.

Lorsque les policiers du Service de police de la Ville de Québec (SPVQ) arrivent sur place, ils constatent que les feux de détresse sur le véhicule sont allumés. Le conducteur, un homme dans la trentaine, est endormi au volant. Dans un premier temps, les policiers ont procédé à son arrestation pour capacités affaiblies par la drogue. Par la suite, ils ont saisi :

  • Un fusil de calibre 12 tronçonné et chargé;
  • Plusieurs balles de calibre 12;
  • Un bâton télescopique;
  • Un poing américain;
  • Un pistolet à impulsion électrique;
  • Un pistolet noir en plastique de type « air-soft »;
  • Une veste tactique;
  • De la poudre blanche s’apparentant à de la cocaïne;
  • Un véhicule.

Les enquêteurs du projet MALSAIN ont rencontré le suspect ce matin et ce dernier comparaîtra cet après-midi au palais de justice de Québec. L’enquête se poursuit. 

 


Le projet MALSAIN, une initiative du Service de police de la Ville de Québec (SPVQ), a été lancé en février 2019 afin de contrer une hausse de violence liée au trafic de stupéfiants du crime organisé. Il regroupe une vingtaine de policiers du SPVQ provenant d’unités d’enquêtes, de services spécialisés et de la patrouille. Depuis, plusieurs arrestations ont été effectuées pour des vols qualifiés, des introductions par effraction, des agressions armées, du trafic de stupéfiants ainsi que des actes de violence et un bon nombre d’armes à feu ont été saisies.

En octobre 2020, un financement du gouvernement du Québec a permis au SPVQ de poursuivre et de bonifier le projet MALSAIN, permettant ainsi aux enquêteurs qui y sont attitrés d’être mieux outillés afin d’agir avec plus de robustesse et d’agilité à la lutte contre les armes à feu et les groupes criminels. Cette aide financière a été versée grâce au Fonds d’action contre la violence liée aux armes à feu et aux gangs (FACVAFG) du gouvernement du Canada et s’inscrit dans la Stratégie québécoise de lutte contre la violence armée soit la stratégie CENTAURE.